Image d'Arlequin

Le Théâtre de la foire à Paris

Textes et documents

1. Théâtres 2. Scénographie 3. Administration 4. Relations sociales 5. Troupes 6. Relations artistiques 7. Pièces 8. Biographies 9. Iconographie 10. Glossaire 11. Bibliographie 12. Chronologie 13. Divers



Manuscrit, Bibliothèque Nationale.


Bib. S. Victor
22.688 in 4o
No 13 du
Recueil 688
de M. de Tralage
No 1306

L'Enlevement de Proserpine
Ballet
mis. en Musique & dansé à la Foire
St. Germain
1695

Acte. I.

Le Théatre represente le Palais de Pluton,
au milieu duquel ce Dieu paroît suivi
de six Calibes des Enfers, auxquels il ordonne
une Fête en faveur de Proserpine fille de Cérès,
dont il est amoureux.

Premiere Entrée

Pluton chantant.

Vous qui suivez mes Lois, Calibes des Enfers,
Qui des manes formez des chaines et des fers,
De vos marteaux pesants calmez la violence :
Mais pour rendre mon sort plus doux,
& plus heureux,
En faveur de l'objet qui partage mes voeux,
Et qui me tient sous sa puissance
Faites que ses voeux de tendresse
Deviennent le sejour des plaisirs & des jeux.

IIe Entrée

Six Calibes dansans

IIIe Entrée

Pluton chantant

Quand on reçoit le prix de son amour fidele,
On doit vivre heureux à jamais
Deux tendres coeurs unis d'un lien eternele
Chantent de jours en jours mille plaisirs parfaits.

IVe Entrée

Un Confident de Pluton & une Ombre
ensemble chantans

Jusqu'au fond des Enfers l'Amour se fait connoitre,
Ah! qu'il est doux de ressentir ses coups,
C'est un aimable maître,
Suivons le tous.

Un Calibe seul Dansant

Ve Entrée

Un Confident de Pluton chantant un dit comique

Malheureux celui qui s'engage
Dans les liens de mariage,
L'hymen est un écueil à craindre & dangereux
Il devoit [?] son épouse bien sage
Qui luy donne [?] en partage
Plus de biens qu'il n'en veut.

VIe Entrée

Six Forgerons avec des marteaux frapans
en cadence, & dansans

VIIe Entrée

Pluton. Un Confident de PLuton & un Ombre
chantans

Allons, courons tous à la voix
Du Dieu dont nous suivons les loix
A le servir que tout s'empresse :
Frapons, que le bruit des marteaux
Luy donnent des plaisirs nouveaux
Heureux qui pour luy s'interresse.

Venez courez tous a la voix
Du Dieu dont vous suivez les loix
A me servir que tout s'empresse
Frapez, que le bruit des marteaux
Me donne des plaisirs nouveaux
Heureux qui pour moy s'interresse.

Acte II.

Le Théatre représente les campagnes de Cérès,
où Proserpine va pour se divertir avec ses
Nimphes.

Ie Entrée

Proserpine & trois Nimphes.
Proserpine
chantant

Rians boccages
Charmans rivages
Vous êtes les temoins de ma félicité,
Je viens tranquillement sous vos épais feuillages,
Avecque les oiseaux chanter ma liberté.

IIe Entrée

Trois Nimphes dansans

IIIe Entrée

Une Nimphe seule dansant

IVe Entrée

Pluton & un de ses Confidens
Chantans : degrasé sous un habit propre

Que tout reponde à nos voeux
Amour, ris, & jeux
Regnez icy bas sans cesse,
Que tout reponde à nos voeux,
Amour, ris & jeux
Rendez nous heureux.
Que chacun forme des noeuds
Et rallume les feux
De la jeunesse,
L"Amour nous presse,
Aimons tous
Son Empire est charmant et doux.

Ve Entrée

Deux Nimphes dansans

VIe Entrée

Proserpine & un Confident chantans

L'Amour est une foiblesse,
Fuyons ces appas trompeurs,
Ce n'est que pour tromper les coeurs
Que ce vainqueur nous blesse,
N'ayons pour felicité
Que les doux plaisirs de la liberté

VIIe Entrée

trois Nimphes & trois Confidens de Proserpine
dansans

VIIIe Entrée

une Nimphe dansant

IXe Entrée

Proserpine chantant

Ne portons jamais de chaines
Si nous voulons vivre heureux,
L'amour cause trop de peines,
Fuyons, fuyons ces traits dangereux :
Ne cherchons dans cet asile
Qu'un repos doux et tranquile,
Suivez nous aimables jeux,
Comblez icy tous nos voeux.

Xe Entrée

trois Suivantes & trois Suivans
de Proserpine
chantans.

XIe Entrée

une Nimphe seule Dansant.

Acte IIIe

Le Théatre represente les Jardins de Cérès
dans lesquels Pluton trouvant Proserpine,
la fait enlever & conduire dans son Palais,
pour en faire son Epouse.

Ie Entrée

Confident de Pluton chantant

Chacun doit aux Amours
Le plus beau de son âge,
Chacun doit aux Amours
Le plus beau de ses jours :
Un verd feüillage
Ne dure pas toûjours ;
Un coeur est sage,
Quand il menage
Un bien dont les [vieudans] doivent borner
les coeurs,
Chacun doit aux amours
Le plus beau de son âge,
Chacun doit aux amours
Le plus beau de ses jours.

IIe Entrée

Pluton chantant

Quelle foiblesse
Quand le mal presse
De tant souffrir
Quand on a de quoy se guerir ?
Allons, courons, mon coeur, il faut tout entreprendre,
Lutins, Demons sortez, venez à mon secours
Allez raver, pas plus attendre
L'objet de mes tendres amours.

Après lequel air, les Fieries suivans de Pluton
se saisissent de Proserpine, & la conduisent dans
le Palais de Pluton.

IIIe Entrée

Pluton chantant

Que les soins, les chagrins, l'envie
Et la triste mélancolie,
Le trouble, & les fierceurs
La rage, & les douleurs,
Les Lutins, & les noires Ombres
Rentrent tous a present dans leurs demeures sombres.

IVe Entrée

Les Lutins font des sauts perilleux, & voltigent,
se rejoüissans de l'enlevement de Proserpine.

Ve Entrée

Six Furies, & Quatre Ombres Heureuses,
finissent ce Divertissement.

Fin de la Piece

Index - 1695

.
Last modified: .
--> See also:
Calendrier des spectacles sous Louis XIV,
Parfaict, Mémoires... (1743) tome 1, tome 2
Campardon, Les Spectacles de la foire... (1877)
The WWW Virtual Library of Theatre and Drama.
This project is supported by the British Academy,
the UK Higher Education Funding Councils (HEFCE), the AHRB and
Oxford Brookes University, Oxford, United Kingdom.
Copyright © 1996-2000 Barry Russell
barry@foires.net.